L'historique de la compagnie

 

L’association les « Saltimbanques de l’Impossible » a été créée le 14 Janvier 1992. Elle est composée d’une équipe d’intervenants dont les compétences dans l’utilisation des Arts du Cirque comme outil éducatif sont le produit d’une expérience de plus de 30 ans.

 

En effet, l’activité « Cirque » a été mise en place pour la première fois en 1975 dans le cadre d’une action de prévention sous le nom du « Duquesne Circus ».

 

A cette époque, l’apport des Arts du Cirque était destiné à un public fortement marginalisé et en ce sens nous fûmes des précurseurs. En 1976, réalisant que la demande technique des jeunes s’accentuait, nous sommes allés nous former dans les plus grands cirques français : Gruss, Fratellini, Bouglione, Amar….

 

Mais l’équipe de base des Saltimbanques de l’Impossible s’est élaborée au sein de l’association que nous créâmes en 1986 : « L’arche de Noé ». Cette équipe formée de professionnels oeuvrant dans les milieux de l’enfance (instituteurs, éducateurs..) et d’étudiants n’a eu de cesse de se perfectionner au niveau éducatif et pédagogique, mais aussi dans les disciplines liées aux Arts du Cirque et ce, afin d’affirmer cette spécificité et ces compétences destinées à être mises au service de l’enfant.

 

L’équipe d’intervenants éducatifs souhaitant garder des objectifs éducatifs cohérents, l’association « Les Saltimbanques de l’Impossible » a vu le jour en 1992.

 

L’association a conservé ses partenaires et a continué son action en direction des publics qu’elle touchait.

 

Un travail d’accueil de jeunes en grande difficulté a été mis en place avec la collaboration de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

 

L’activité Arts du Cirque étant présentée ici comme un élément de socialisation qui introduit des normes et des valeurs à travers un cadre qui, sous un aspect marginal, s’avère structurant pour le jeune. La notion d’hébergement a été abandonnée en 2005 suite au décès du responsable du lieu de vie.

 

Le travail des formateurs de l’association est régulièrement mis en évidence que ce soit par les médias ou par les instances officielles. Notre action s’est ainsi vu offrir le soutien de la Fondation de France en 2002 et remettre le prix national pour l’insertion en 2000.